Cours & Concours
Rechercher

Le projet pédagogique

Cette Master Classe fait partie du MOOC pour préparer la RAEP. Les Masters Classes accompagnent les candidats tout au long de leur préparation de leur RAEP au concours interne. Elles sont l’occasion de revenir sur divers éléments et d’aborder les questions des uns et des autres. 

Contenu de la vidéo (65:41) : Présentation ; Introduction (7:17) ; Les attendus (9:39) ; La construction (22:07) ; La structure (37 :09) ; Conclusion (52:19)

Dans la partie 2 de la RAEP le candidat doit montrer un exemple précis et pertinent d’une de ses réalisations. Cependant, cet exemple ne doit pas se limiter à dire ce qu’il fait avec les élèves car cela reviendrait à considérer le concours comme une récompense alors qu’il est là pour valider des compétences. En effet, l’expérience acquise au regard du droit à postuler au concours montre que vous connaissez la discipline, ses enjeux, ses finalités, les programmes officiels. Le tout aussi bien dans le texte que dans l’esprit.

Pour cela, le candidat s’appuie sur les différents référentiels. Ils s’articulent autour du bulletin officiel, des fiches Eduscol et des ouvrages scientifiques. Ces trois éléments permettent de rester dans le cadre de la transposition didactique et de construire un projet tel qu’attendu par le jury. Ainsi, ce projet met en avant les compétences « techniques » (pédagogiques et didactiques) concernant la construction, l’animation et l’évaluation de son enseignement auprès d’un public donné.

Mais la partie 2 permet de montrer la manière dont le candidat concilie sa vision de l’enseignement avec les attentes du référentiel. C’est pourquoi construire le projet pédagogique demande d’abord de prendre un moment de réflexion. Autrement dit ce que le candidat considère comme étant important dans son rôle d’enseignant. La partie 2 se place donc logiquement dans le prolongement du parcours professionnel.

La difficulté du projet pédagogique est donc d’aligner ces différentes attentes. En plus le tout doit tenir dans la limite contrainte du nombre de pages (annexes comprises). C’est pourquoi la difficulté se retrouve dans les approches scientifiques, didactiques, pédagogiques, mais aussi dans le domaine de la production écrite.