Réviser pour le concours

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Réviser pour le concours est indispensable mais difficile en cette période de confinement alors que l’on attend encore les dates du concours. Cependant, en associant un lieu, une tâche et une durée, il est possible de garder la motivation et la concentration nécessaire.

Etape #1. Poser une période de temps

Une période de temps est une durée que l’on consacre à une seule activité. Il existe deux approches pour utiliser le temps.

L’approche bimodale.

La concentration mise en œuvre sur une activité se fait sur une journée toute entière. Donc on n’aborde et ne révise qu’un seul thème d’étude ou d’analyse. On en relit tous les cours, toutes les fiches, tous les documents et on travaille sur des sujets de réflexion comme d’analyse. Bref la journée est bien remplie et on a la tête pleine d’informations sur un thème unique : celui d’une des questions du concours.

Le gros atout est d’avoir toutes les informations en tête ce qui permet de renforcer les connaissances. Le gros inconvénient est la fatigue qui arrive en fin de journée. Elle peut déboucher sur une motivation fluctuante à l’idée de recommencer le lendemain. Réviser pour le concours devient alors fastidieux.

L’approche bimodale consiste donc à alterner une journée de révisions denses et intenses avec une journée de travail plus léger ou de travailler sur un thème que l’on aime bien par exemple. Cette division et organisation du temps peut prendre comme unité de base la demi-journée. Le matin est consacré à réviser de l’histoire et l’après-midi à de la géographie.

L’approche journalistique

Cette approche consiste à utiliser le moindre moment disponible pour entrer dans une tâche de manière concentré. Elle est très utile quand on ne dispose pas de tout son temps (présence d’autres personnes, activités diverses…).

Que l’on dispose de 20 minutes ou d’une heure, la démarche est la même : on se concentre sur ce que l’on doit faire. Ces moments ne sont pas forcément définis d’avance, mais se présentent comme autant d’instants plus ou moins longs. Réviser pour le concours se fait de manière fragmentée mais permet d’avancer par étapes.

C’est le cas quand on veut lire un livre. Il est composé de chapitres et de sous-parties qui peuvent être lus à différents moments. On les divise en tâches d’égale longueur. Par exemple, lire un livre de 15 chapitres. Si j’en lis un par jour, cela me prend 15 jours. Si mon livre fait 150 pages, alors je lis 10 pages par jour ! Ces moments répétés permettent d’accomplir une tâche qui peut sembler ardue au départ.

Etape #2. Segmenter le temps

Ingrid organise son temps

Ingrid B. est une ancienne otage, détenue pendant des années par les FARC en Colombie. Maintenant elle est retenue chez elle dans le cadre du confinement ! Lors d’une interview sur France Info, elle a expliqué comment elle organise ses journées.

Elle a organisé son temps en trois dimensions : la durée, le lieu, l’activité. Sur une durée de temps limité, elle ne fait qu’une tâche dans un lieu donné. Par exemple, de la méditation dans la chambre pendant 15 minutes. Ensuite, elle fait autre chose dans un autre endroit. Elle a donc organisé sa journée autour de ces moment d’activités qu’elle répète tous les jours.

Segmentez votre temps

Associez chaque lieu (chambre, bureau, cuisine, salle à manger, le salon…) de votre quotidien à une tâche (lire ses fiches, analyser un sujet, rédiger un raisonnement…) Quand vous voulez changer de tâche alors vous changez de lieu.

Par exemple, apprendre une carte peut se faire sur le canapé. Analyser un commentaire de document se fera sur une table (de la cuisine ou du bureau) ! Le fait de varier les lieux casse la monotonie et renforce la motivation.

En procédant de cette manière, chaque tâche effectuée en continu est faite plus rapidement que si elle est réalisée en plusieurs fois. On peut imaginer écouter un podcast (tâche) dans la cuisine (lieu) en faisant la vaisselle (moment). Réviser pour le concours se fait en plusieurs endroits et moments.

Ouvrir un espace-temps

Il est possible d’agrandir encore ces segments de temps. A la place de considérer les lieux, considérons les moments d’espace-temps. En effet, tout le monde ne dispose pas de plusieurs pièces pour se déplacer et varier les activités.

L’ordinateur permet de changer de lieu. Faites varier les fonds d’écran, travaillez en ligne avec d’autres personnes. Les outils des réseaux sociaux permettent de travailler à plusieurs sur un même élément. Ce peut être une discussion autour de l’analyse d’un sujet. Mais aussi la construction d’un plan détaillé à plusieurs mains.

Enfin, on peut utiliser le téléphone pour échanger sur des connaissances, des raisonnements (etc.) avec d’autres. Cela oblige à trouver les mots justes et précis, ce qui est très utile dans le cadre de la préparation à un concours. Réviser pour le concours se fait à plusieurs.

Etape #3. Se couper du monde

Passer en mode avion

Passer mode avion c’est se couper des distractions. Réviser pour le concours en travaillant des raisonnements ou analysant des documents n’est pas quelque chose de toujours passionnant. Aussi, il est tentant de jeter un coup d’œil sur Facebook ou d’aller vagabonder sur internet. Toutes ces coupures sont néfastes car elles coûtent de l’énergie et demandent du temps pour se reconcentrer.

Par exemple, travailler sur un corpus documentaire demande beaucoup de concentration. Il faut avoir en tête les documents et les informations tout en construisant sa démonstration que l’on veut suivre. Cela demande d’être très concentré. Mais c’est fatiguant, ça épuise et nécessite une pause.

Mais faire une pause ce n’est pas faire autre chose ! Certes se lancer dans une autre activité pour se distraire est plaisant. Mais il faudra compter environ 20 minutes pour se retrouver dans la situation de concentration initiale ! Réviser pour le concours en fragmentant les tâches mais en les travaillant de manière continue est démotivant.

Etre monotâche.

Ne faire qu’une seule chose à la fois ! Se disperser en faisant plusieurs choses à la fois n’apporte rien de bon. Le cerveau ne peut faire qu’une seule chose à la fois ! Aussi, l’attention doit-elle être concentrée sur ce que l’on doit faire.

La concentration est à l’attention ce que le laser est à la lumière : une approche cohérente tournée dans une seule direction. Les anglo-saxons disent que l’on est FOCUS : centré sur une seule chose. Cette concentration demande un minimum de préparation.

Pour cela, on retire les distracteurs. Le téléphone est mis de côté et on évite d’utiliser l’ordinateur car il est tentant d’aller sur les réseaux ou de se laisser distraire par une recherche. La télévision et la radio sont éteintes. Tout au plus, un léger bruit de fond permet de renforcer la concentration.

Garder un rythme

Les journées se suivent les unes après les autres, semblables les unes aux autres. Elles sont marquées par des activités qui se répètent. Or, c’est avec ces habitudes que l’on progresse. Rome ne s’est pas construite en un jour, au même titre que réviser pour le concours va se faire durant la confinement.

Le plus simple pour entrer dans un travail en profondeur est de le transformer en habitude. Pour cela il faut les rendre visible. Ainsi, on peut marquer d’une croix dans le calendrier la tâche accomplie quotidiennement.

Le but est de faire apparaître les efforts fournis en direction de son objectif. Le moyen est alors de ne pas rompre cette chaîne formée par les croix quotidiennes. Le maintien quotidien de la chaîne devient alors un objectif et une motivation pour rappeler à la mémoire l’habitude à garder et à mettre en œuvre.

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

suivre des cours pour le capes

Aller en cours pour le CAPES

Suivre des cours pour le Capes est indispensable pour qui veut réussir le concours. Certains sont obligés d’y aller en tant qu’étudiants. Mais c’est aussi

Read More »

Projet CAPES

Vous avez le projet de préparer le concours du CAPES  ?

Vous ne savez pas comment vous y prendre ?

connaissances, méthodologies vous font défaut ?

Nous avons des solutions pour vous aider.

Réservez une séance individuelle gratuite pour faire le point sur votre projet et le mener à bien.

your dreams come to life

Lorem ipsum dolor sit amet, cons ectetur adipis cing elit, sekido alor eiusmod oplot tempor alor incididunt labore et dolore magna epoyt aliqua erolp shulp sed adip lrty opti iscing diam donec facilisi nullam vehicula ipsum atdi arcu cursus off vitae congue amet estyt.

About
DESIGNFORM

Lorem ipsum dolor sit amet, conse ctetur adipcing elit off sedllo eiusmod rfty tempore incid dunt ulat labore elret herrty dolore malgna aliqua Uiot enim aled minim sit amet
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipng elit sed dllpora eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua at renean sed alorty off adipiscing diam donec lory dacilisi nullam vehicula ipsum a arcu cursus vitae congue sit amet est placerat in egestas pharetra sit amet aliqua. Amet massa vitae tortor condimentum lacinia quis. Est placerat in egestas alot erat imperdiet sed euismod. maecenas ultricies mi eget mauris. faucibus purus in massa tempor nec feugiat nisl pretium fusce.

Jackson Miller

"

interior designer // owner

Jackson Miller

I believe that every design is personal. The connection we have with clients determines how the projects will look at the end of the design process. We must understand the clients and bond with them, be a part of their dream. Their dream is our dream.

Rene Walker

Designer

Molly Dunn

Designer

James Dixon

Designer

Contact