9 conseils pour préparer le CAPES

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Voici 9 conseils pour le CAPES à utiliser sans modération pour préparer le concours. Encore quelques semaines et tout sera joué pour le concours de la session 2020. Les consignes données par le ministère sont claires : seuls les écrits auront lieu. En plus la barre sera placée plus haut que d’habitude. En effet, l’admissibilité valant admission, le nombre de candidats admis sera forcément plus important ! Cela veut dire que ces quelques semaines sont décisives pour la réussite au concours.

Ces 9 conseils sont organisés autour de trois éléments essentiels :

  • S’organiser pour savoir quoi et quand faire ce que l’on a prévu par rapport aux échéances ;
  • Prendre soin de soi. Comme le dit le proverbe : « qui veut aller loin, ménage sa monture« . Donc agissez dans le sens de vous maintenir en forme, tant physiquement qu’intellectuellement.
  • Réviser les connaissances et la méthodologie. Les épreuves vous demandent en effet de mettre en œuvre des connaissances dans un cadre bien défini : une dissertation et un commentaire de documents.

Tous ces conseils pour le CAPES ont fait leurs preuves ! Il n’est pas possible dans cet article de développer entièrement les différentes approches qui sont proposées. Aussi, vous en trouverez l’essentiel. A vous de les mettre en œuvre et de les adapter à votre situation. Mais si vous avez besoin d’aide, vous pouvez toujours réserver une séance de 15 minutes de coaching. Ou alors de vous inscrire pour une séance plus longue.

S’organiser pour être prêt

Conseil #1. Planifier le temps de révisions

Planifier le temps qui reste d’ici le concours est la première méthode. Elle parait simple mais elle demeure très efficace. C’est sans doute le meilleur des conseils pour le CAPES. D’abord parce que cela vous oblige à prendre conscience du temps qui reste et donc à vous y adapter. Ensuite, ça vous libère l’esprit que vous pouvez consacrer à d’autres tâches.

Tant que les dates des épreuves du concours ne sont pas connues, compter 6 semaines. Indiquez l’échéance sur un calendrier en vous disant qu’à cette date vos révisions seront finies et que vous serez fin prêt pour les épreuves écrites ! Si les épreuves ont lieu au-delà de ces 6 semaines, alors ce sera du bonus. Ce temps supplémentaire vous permettra de revenir sur quelques éléments particuliers. Mais de toute façon, vous aurez l’esprit tranquille du devoir accompli.

Comme vous avez plus de temps pour préparer le CAPES, prévoyez quelques semaines pour revoir les fondamentaux de vos cours. Mais gardez à l’esprit que vous n’êtes plus dans la phase 3 : celle pendant laquelle on accumule et on doit assimiler les connaissances. Maintenant vous êtes en phase 4 : celle de la restitution ! Donc restituez ces connaissances. Vous en avez davantage que vous ne le pensez.

Conseil #2. Organiser ses journées

Diversifiez vos révisions. Ne faites pas d’impasse. Mais ne consacrez pas une journée entière à un même thème. Deux raisons à cela :

  • D’abord parce que le cerveau va saturer avec toutes ces informations. En plus la motivation va s’en ressentir. Autant la fin de la journée sera vécue comme un soulagement, autant l’idée de devoir recommencer le lendemain sera pénible. 
  • D’autre part, si vous ratez une journée, pour une raison ou une autre, tout votre planning risque d’être décalé !

Certes le mot “travail” vient du latin “tripalium” (souffrance) mais ce n’est pas une raison pour vous faire du mal ! Les conseils pour le CAPES vous permettent d’agir avec efficacité. Donc faite la liste de ce que vous devez faire et répartissez les activités sur une journée type.

Gardez les meilleures heures (le matin en général) pour les moments de réflexion, de concentration. Le reste du temps (l’après-midi) peut être consacré à des tâches automatique ou qui ne demandent pas de réfléchir. Ce peut être la construction de croquis ou alors de chronologies.

Prenez un moment de la journée ou de la semaine pour ne rien faire. Le cerveau a besoin de relâcher les efforts, de trier, de ranger, de retirer, de classer (ça fait du boulot) les informations que vous lui avez données. Pour cela, vous devez le laisser faire et l’occuper à d’autres choses que purement intellectuelles ou centrées sur le CAPES.

Élaborez un planning quotidien qui se répétera tous les jours de la semaine pendant toute la période des révisions. Pour marquer une pause, organisez le weekend de manière différente. Accordez-vous un peu de repos, prévoyez des tâches plus légères. Il est possible de profiter de ces deux jours pour finir ce que l’on avait prévu dans la semaine !

Conseil #3. Instaurer des routines

Le cerveau adore les routines car il sait ce qui va se passer ! En effet, les routines contribuent à nous rassurer. de plus, comme les autres conseils pour le CAPES, il fait baisser le stress car nous agissons à l’intérieur de notre zone de confort. Mais en plus, on n’a pas à se préoccuper de savoir ce qu’il faut faire car les actions sont associées. L’organisation de la journée agit dans le même sens : suivre un emploi du temps tout fait qui nous conduit vers nos objectifs !

Quatre moments clés de la journée sont à noter :

  • Levez-vous tous les jours à la même heure, suffisamment tôt pour vous permettre de réaliser tout ce que vous avez prévu. Fixez vous une heure de réveil qui vous convienne et n’en changez plus. Vous verrez qu’au bout de quelques temps vous n’aurez plus besoin de sonnerie pour vous sortir du sommeil.
  • Avant de commencer votre journée, revoyez le planning de ce que vous avez prévu dans votre tête. Imaginez-vous en train de réaliser ces activités. Vous vous voyez ! Cela active les neurones miroirs qui nous poussent à agir de la même manière que ce que l’on regarde (ou imagine, c’est la même chose pour le cerveau !!).
  • Ensuite, déroulez vos activités les unes après les autres, sans vous poser de questions. Fermez la petite voix qui vous dit de ne pas aller trop vite ou qui vous décourage…
  • Le soir, prenez un peu de temps pour faire le point sur la journée écoulée. Planifiez les activités du lendemain, afin de ne plus vous demander ensuite ce que vous aurez à faire. Le fait de mettre tout cela par écrit vous prépare à l’action et contourne le besoin de motivation.

Prendre soin de soi pour tenir la route

Conseil #4. Rester motivé

La motivation donne l’énergie dont on a besoin pour avancer. Mais au bout de quelques temps tout retombe comme un soufflet. Cette situation est normale et peut être évitée. Il faut dépasser cette motivation qui agit comme une drogue : quand on en a, tout va bien, sinon on est en manque et on ne fait plus rien. Se fixer un emploi du temps, faire taire cette petite voix intérieure, remplir ses tâches sans se poser de questions sont des solutions.

S’entourer d’une équipe permet aussi de rester motivé. Intégrer une équipe permet de ne pas se sentir seul. De ne pas tourner en rond en cherchant la solution à un problème. De trouver du temps en déléguant des tâches domestiques : faire le repas, les courses, le ménage… peut être fait par d’autres personnes et vous laisser ainsi du temps pour vous. Ne vous inquiétez pas, le temps voulu, vous saurez remercier votre entourage de tous les efforts qu’ils ont consentis.

Cependant votre équipe doit comporter des personnes positives. Si vous êtes entourés de personnes toxiques qui passent leur temps à raconter leur vie, à se plaindre et à trouver tout un tas de bonnes raisons de ne pas se mettre au travail pour préparer le concours. Avec les autres vous pouvez vous entrainer à développer des sujets. A plusieurs, on peut confronter ses idées et ses points de vue. On apprend à argumenter de manière claire. Les échanges sont stimulants et font avancer plus vite sur la voie de la réussite.

Conseil #5. Réguler son stress

Le stress est un moment de tension physique et intellectuel. Il est du stress comme du cholestérol : il y a le bon et le mauvais. Le bon stress est celui qui pousse à agir. Il ressemble à de la motivation, mais reste différent. Le mauvais stress est celui qui bloque et paralyse. Il entretien des idées négatives et ne permet pas d’avancer. Déjouer le stress fait parti des conseils pour le CAPES les plus judicieux.

Méditer est un bon moyen de réguler le stress. Méditer consiste simplement à se centrer sur le présent et sur soi et à faire abstraction du reste. On laisse les mauvaises idées et tout ce qui déprime. On prend un moment à soi en laissant les éléments négatifs hors de sa conscience. En fermant les yeux on se concentre sur sa respiration et on fait baisser son rythme cardiaque.

Une fois le calme intérieur obtenu, on peut alors commencer à construire ce que l’on souhaite avoir : le concours. Imaginez une scène dans laquelle vous avez obtenu le concours. Ce peut être une fois en classe devant vos élèves, en train de vous dire « ça y est, je suis prof ! ». Ressentez alors tout ce bien être dans lequel vous êtes à ce moment-là. Et dites vous alors que ces conseils pour le CAPES valent la peine ! Le cerveau fera alors tout pour vous emmener vers la situation imaginée afin de revivre ce grand moment de douceur et de plénitude.

J’ai débloqué un peu de temps pour une séance de coaching sur la gestion du stress.

Conseil #6. Garder la forme

Les révisions se font sur plusieurs semaines et demandent donc d’arriver en forme aux épreuves ! Sinon, à quoi bon préparer le concours si c’est pour arriver sur les genoux le jour des épreuves. Inutile de se tuer à la tâche. Travailler trop peu ne mène à rien. Travailler de trop mène au burn-out et à un “pétage de câble” à un moment donné ! Pour éviter d’en arriver là, il est important de garder une forme tant intellectuelle que physique.

Dormir est essentiel car c’est un moment de récupération physique et intellectuelle. Pendant le sommeil, le cerveau travaille pour vous. Il sélectionne, tri et classe les informations ingurgitées dans la journée. Il en profite pour éliminer celles qui ne sont pas essentielles. Dormir permet aussi de récupérer de la fatigue nerveuse accumulée. En effet, être concentré sur les connaissances à assimiler est épuisant. Il est indispensable de récupérer en dormant. C’est un des conseils pour le CAPES les plus simples à mettre en place. . 

Un peu de sport est aussi indispensable que le sommeil. Une sortie par jour n’est pas de trop. Une promenade est l’occasion de prendre l’air et de laisser son esprit vagabonder. Les plus sportifs peuvent faire un peu de jogging. Tout en transpirant et remettant le corps en mouvement, le cerveau reçoit sa dose d’oxygène et de dopamine ! Il adore ! Du coup les connaissances travaillées se mettent en place toutes seules.

Confirmer ses connaissances

Conseil #7. S’entrainer sur des sujets

Travailler un sujet veut dire de revoir les connaissances et la méthodologie de l’épreuve. Mais aussi de mettre en oeuvre vos connaissances. Pour cela, dressez d’abord la liste des connaissances que vous en avez. Ensuite, prenez une des deux épreuves du concours et travaillez là. Passez en revue les différentes étapes sur le sujet donné. Vous pouvez ensuite n’écrire qu’une partie de l’épreuve afin de vous entraîner à rédiger.

La phase de révision du concours vous amène à mettre en œuvre ce que vous avez travaillé durant des mois. Aussi, lors de vos entrainements, imaginez-vous en train de passer vos épreuves. Prenez le temps de vous imaginer en train de vous voir rédiger sur un sujet donné. Il s’agit en fait d’anticiper. Ce travail de projection mentale est celui utilisé par les sportifs de haut niveau. Ils s’imaginent visuellement en train d’agir et de réussir.

S’entrainer sur des sujets demande de se déconnecter des distracteurs. Il faut passer en “mode avion”. Le mode avion veut dire que vous êtes là mais n’êtes pas disponible. La concentration est ce qui a le plus de valeur actuellement. L’autre richesse dont vous disposez est le temps accordé avec le décalage des épreuves écrites. Donc ne gaspillez pas ces ressources : coupez le portable (téléphone et ordinateur) quand vous travaillez. Consacrez ces ressources précieuses à votre préparation. Vérifier ses mails, poster des messages sur les réseaux (etc.) peut être fait une fois le matin, le midi et le soir.

Conseil #8. Revoir la méthodologie des épreuves 

Relire le rapport 2019 du jury est indispensable. Il permet de rester sur la bonne voie et de tenir compte des conseils donnés. Après la dissertation, avec éventuellement un croquis, vient le commentaire de documents. Or le jury attend de la rigueur sur le fond comme sur la forme et ne pardonne pas les maladresses. Revoyez les conseils pour le CAPES portant sur ces deux épreuves, notamment les trois points clés à maîtriser.

La dissertation fait appel à des connaissances “pures” liées à un sujet donné. Le jury attend du candidat qu’il soit capable de poser une problématique et de construire un raisonnement. La problématique peut être posée en trois étapes, mais ces deux éléments demandent un savoir et un savoir-faire important. Les connaissances sont essentielles, mais l’entraînement est obligatoire. A cela viennent s’ajouter des exemples permettant d’illustrer la copie. Dans une copie de géographie, ils peuvent être rédigés ou dessinés sous la forme de quelques schémas. Ces derniers montrent la capacité du candidat à utiliser un langage propre au géographe.

Le commentaire de documents fait appel à des connaissances mais aussi à des compétences. En effet, en plus du savoir attendu, le candidat doit être capable de faire des liens entre les documents. Il doit pouvoir comprendre la logique sous-jacente des documents donnés et trouver des thèmes d’analyse pertinents. d’autre part, il doit ainsi avoir un esprit critique et pour cela s’appuyer sur les connaissances dont il dispose. L’exploitation pédagogique s’ajoute à l’analyse scientifique. Elle montre que vous savez organiser la transmission d’un savoir. Cette seconde partie n’est pas toujours faite par les candidats qui passent trop de temps sur la première partie. Donc, pensez à maîtriser le temps le jour de l’épreuve et à produire une analyse complète !

Conseil #9. Vérifier ses connaissances

Relire ses cours et ses notes ne sert plus à grand-chose. Certes c’est rassurant, mais ça n’apporte pas grand-chose. Il faut maintenant les utiliser. Or en relisant on a tendance à reconnaître ce que l’on a déjà abordé alors que maintenant il faut vérifier et valider les connaissances acquises. Ce dernier des conseils pour le CAPES a été expliqué dans la phase 4.

Vérifier ses connaissances c’est faire la liste de tout ce que l’on sait. Notez sur une feuille blanche tout ce que l’on sait sur un sujet donné. Prenez le temps de bien vider votre mémoire. Remplissez plusieurs pages de mots clés, de chiffres, de dates, de lieu. Griffonnez des schémas, faites des chorèmes. Replacez-vous dans les situations où vous avez reçu ces connaissances : dans les cours, lors de lectures. Le fait de se replacer en imagination dans ces moments là va vous redonner l’ensemble des informations acquises alors. C’est comme une prise de notes : on n’écrit pas tout mais le fait de les relire nous renvoie vers d’autres informations (orales, visuelles…).

Dans cette phase d’inventaire des connaissances, n’ouvrez pas vos livres ni vos fiches de cours. Laissez votre cerveau travailler ! Donc ne le donnez pas tout de suite les réponses qu’il attend. Laissez le temps aux connaissances de revenir à la surface sinon votre cerveau va passer son temps à attendre que vous lui donniez la réponse. Cela fonctionne bien quand on veut apprendre une carte. Par contre, si rien ne vient, alors complétez vos connaissances avec ce qui manque. Elles seront immédiatement enregistrées et mémorisées.

Conseils pour tous

Tous ces conseils pour le CAPES vous permettront de réussir votre concours. Vous avez à votre disposition :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

suivre des cours pour le capes

Aller en cours pour le CAPES

Suivre des cours pour le Capes est indispensable pour qui veut réussir le concours. Certains sont obligés d’y aller en tant qu’étudiants. Mais c’est aussi

Read More »

Projet CAPES

Vous avez le projet de préparer le concours du CAPES  ?

Vous ne savez pas comment vous y prendre ?

connaissances, méthodologies vous font défaut ?

Nous avons des solutions pour vous aider.

Réservez une séance individuelle gratuite pour faire le point sur votre projet et le mener à bien.

your dreams come to life

Lorem ipsum dolor sit amet, cons ectetur adipis cing elit, sekido alor eiusmod oplot tempor alor incididunt labore et dolore magna epoyt aliqua erolp shulp sed adip lrty opti iscing diam donec facilisi nullam vehicula ipsum atdi arcu cursus off vitae congue amet estyt.

About
DESIGNFORM

Lorem ipsum dolor sit amet, conse ctetur adipcing elit off sedllo eiusmod rfty tempore incid dunt ulat labore elret herrty dolore malgna aliqua Uiot enim aled minim sit amet
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipng elit sed dllpora eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua at renean sed alorty off adipiscing diam donec lory dacilisi nullam vehicula ipsum a arcu cursus vitae congue sit amet est placerat in egestas pharetra sit amet aliqua. Amet massa vitae tortor condimentum lacinia quis. Est placerat in egestas alot erat imperdiet sed euismod. maecenas ultricies mi eget mauris. faucibus purus in massa tempor nec feugiat nisl pretium fusce.

Jackson Miller

"

interior designer // owner

Jackson Miller

I believe that every design is personal. The connection we have with clients determines how the projects will look at the end of the design process. We must understand the clients and bond with them, be a part of their dream. Their dream is our dream.

Rene Walker

Designer

Molly Dunn

Designer

James Dixon

Designer

Contact