La France défaite et occupée

Le sous-thème 4 sur La France défaite et occupée fait partie du premier thème d’histoire du programme de troisième. La classe de 3e  donne aux élèves les clefs de compréhension du monde contemporain. Elle permet de montrer l’ampleur des crises que les sociétés françaises, européennes et mondiales ont traversées. Mais aussi les mutations sociales et politiques que cela a pu engendrer. Le thème 1 aborde l’Europe et les conflits qui l’ont ravagé.

L'Europe, théâtre majeur des guerres totales

Les deux guerres mondiales sont des « guerres totales ». De plus l’Europe est un « théâtre majeur », c’est-à-dire champ de bataille. Cependant, les deuxième et quatrième sous-thèmes mettent en avant les aspects politiques. En effet, l’entre-deux-guerres aborde les régimes politiques européens. On les retrouvent aussi dans la France de Vichy et de la Résistance. L’attention se porte également sur les individus et la guerre comme fait social Mais aussi sur la notion de crise (diplomatique, militaire, économique, politique, culturelle). De plus on s’intéresse aux conséquences avec notamment l’émergence des totalitarismes.

Problématique : comment l’Europe a-t-elle été marquée par la guerre entre 1914 et 1945 ?

On cherchera de manière prioritaire à faire comprendre à l’élève :

  • l’Europe a connu deux guerres immenses et rapprochées qui ont concerné toute la société au cours des deux guerres mondiales. D’autre part, la difficile recherche et la consolidation de la paix en Europe sont une ligne directrice. D’autant plus que le projet européen figure parmi les sous-thèmes du thème 2 de la classe de Troisième. 
  • que l’histoire des États démocratiques s’inscrit dans un contexte politique, diplomatique et militaire. Celui-ci détermine pour partie leurs réactions et leur survie.
  • comment les génocides (arménien, juif et tzigane) ont pu se produire. Pour cela, on les replaçant dans un temps plus long que les deux conflits mondiaux et dans leurs contextes respectifs.

La France défaite et occupée

La Seconde guerre mondiale commence par une situation d’attente pour les Français. En effet, jusqu’en mai 1940 la guerre se déroule loin des frontières nationales. Cependant, la bataille de France de mai-juin 1940 met fin au conflit. Dès lors une partie des Français se résout à suivre Pétain dans l’armistice puis la collaboration. Inversement une poigné de résistants suit de Gaulle et sauve la démocratie.

A l’échelle européenne comme à l’échelle française, les résistances s’opposent à l’occupation nazie et aux régimes qui s’engagent dans la collaboration. Dans le contexte du choc de la défaite de 1940, la Résistance militaire et civile agit contre le régime de Vichy négateur des valeurs républicaines.

Ressources

Sujet pour l'oral

Actualité