La 5ème République

Le sous-thème 2 sur La 5ème République fait partie du troisième thème du programme de troisième. La classe de 3e  donne aux élèves les clefs de compréhension du monde contemporain. Elle permet de montrer l’ampleur des crises que les sociétés françaises, européennes et mondiales ont traversées. Mais aussi les mutations sociales et politiques que cela a pu engendrer. Le thème 3 aborde Les Françaises et les Français dans une République repensée.

Françaises et Français dans une République repensée

Le thème aborde l’histoire de la France dans ses aspects politiques et sociaux de la Libération aux années 1980. En 1944 les femmes obtiennent. Les années 1980 sont marquées par une alternance rapide, mais régulière, au sein de la Ve République.

L’expression de « République repensée » renvoie à deux périodes essentielles. La première est la période 1944-1947. Le programme du Conseil National de la Résistance (15 mars 1944) initie une refondation de la République. Elle, prend un sens plus social, et une nouvelle République voit le jour en 1946, non sans difficultés. 1947 marque la fin définitive de l’union de la Résistance avec l’entrée dans la guerre froide.

La seconde période est la période 1958-1962. En 1958 et 1962, la Ve République du général de Gaulle instaure des institutions et des pratiques démocratiques renouvelées. Elles se stabilisent et sont capables de permettre l’alternance (1981) et de supporter la première cohabitation (1986-1988).

La référence explicite aux « Françaises et aux Français » invite à mettre l’accent sur une histoire mixte de la société. Celle-ci est d’autant plus importante que la place et les droits des Françaises dans la société évoluent fortement. D’autre part, on s’interroge sur la place de la jeunesse ou de la population immigrée.

Problématique : comment une République renouvelée fait-elle face aux transformations de la société française depuis la Seconde Guerre mondiale jusqu’aux années 1980 ?

Ce thème concerne la mise en place des éléments fondateurs de la République et de la société française actuelle. De plus il rend compte de l’approfondissement démocratique et social de la République française. Enfin, il questionne les relations entre les faits politiques et les faits sociaux.

La 5ème République, la République gaullienne

Le retour au pouvoir du général de Gaulle en 1958 donne naissance à la 5ème République. Elle marque le renforcement du pouvoir exécutif et le scrutin majoritaire. L’histoire permet ici de contextualiser l’étude des institutions républicaines, des principes et des pratiques politiques.

La rupture de 1958 et la mise en place du régime politique se font en 1958 et en 1962. En effet, il s’agit de mettre fin à l’instabilité gouvernementale caractéristique de la IVe République en asseyant l’autorité du chef de l’État. La crise algérienne amène le retour au pouvoir de Charles de Gaulle. Ainsi, il tente d’unir toutes les forces politiques derrière lui, à l’exception du parti communiste. Pourtant cette union ne dure pas et la décision de passer à l’élection au suffrage universel direct du président de la République date de 1962. En effet, de Gaulle constate la renaissance des divisions au lendemain du règlement de la crise algérienne.

Cependant, seul le parti gaulliste soutient cette réforme fondamentale. En effet, tous les grands partis sont contre, malgré le référendum. L’élection du Général en 1965 ne se fait d’ailleurs qu’au second tour. D’autre part son désaveu lors du référendum de 1969, consécutif aux événements de 1968, entraîne son départ. Cependant, la présidence de Georges Pompidou (1969-1974) garantit la continuité du régime : un homme qui n’a pas le passé prestigieux de Charles de Gaulle réussit à exercer la présidence dans un style différent.

Alternance et cohabitation

Par la suite, les moments de 1981 et de 1986-1988 testent la solidité des institutions. Le Parti socialiste et ses alliés gouvernent sans remise en question du cadre institutionnel. Pourtant, de 1986 à 1988, le Président François Mitterrand et le Premier ministre Jacques Chirac appartiennent à des camps différents. L’alternance est désormais une réalité.

Les présidences de Valéry Giscard d’Estaing (1974-1981) et de François Mitterrand (1981-1995) sont des moments où prennent place des réponses politiques aux évolutions de la société française. 18 ans marque le nouvel âge de la majorité. La loi Veil est promulguée en 1975… D’autre part, l’inscription de la démocratie française se fait dans un cadre européen. L’élection du Parlement européen est au suffrage universel en 1979…

Ressources

Actualité