Aménager pour répondre aux inégalités croissantes

Sous-thème 1 : Aménager pour répondre aux inégalités croissantes. Il fait partie du second thème de géographie du programme de troisième. La classe de 3e propose des bases pour la géographie de la France et de l’Union européenne. Il s’agit d’un moment étape particulièrement important dans le cadre de la scolarité obligatoire. Ainsi, l’étude du dernier thème du programme d’histoire de l’année de 3e s’articule avec cette approche.

Pourquoi et comment aménager le territoire ?

Ce thème est le seul du programme à être posé sous la forme d’une question. Et la démonstration doit y répondre. En effet ce thème doit permettre de réfléchir et s’interroger sur les finalités et les modalités de l’aménagement du territoire. Pris dans le sens plus vaste de l’ensemble des actions et/ou des politiques publiques. Le développement et la réduction des inégalités entre les territoires, métropolitains mais aussi ultra-marins sont le résultat de ces actions.  

Problématique : dans quelle mesure les politiques publiques d’aménagement peuvent-elles réduire les inégalités entre territoires ?

Il s’agit de présenter aux élèves l’aménagement du territoire. Les pouvoirs publics tentent de compenser les inégalités entre territoires. Celles-ci sont économiques, sociales, d’accès aux équipements publics. Ainsi ce thème permet de livrer aux élèves les bases des notions renvoyant à l’étude de l’aménagement de l’espace. Il permet notamment de les sensibiliser aux outils et acteurs de l’aménagement français et européen.

Le sous-thème 1 porte spécifiquement sur cet objectif de justice territoriale. Mais ce but n’est pas toujours compatible avec l’autre grand objectif de l’aménagement du territoire : en améliorer l’efficacité économique. Le sous-thème 2 permet de l’aborder.

Aménager pour répondre aux inégalités croissantes entre territoires français, à toutes les échelles.

Une étude de cas d’un aménagement local ou/et régional permet la mise en oeuvre du sous-thème 1. Les approches de prospective territoriale sont particulièrement intéressantes. En effet, elles permettent de sensibiliser les élèves à la portée de l’aménagement et aux débats qu’il suscite. Les échelles nationale et européenne mettent en perspective l’étude de cas. La démarche se prête à la réalisation d’un croquis de l’organisation du territoire national.

L’étude de cas d’un aménagement permet aux élèves de comprendre les enjeux de l’aménagement du territoire. Ainsi, si l’échelle locale est possible, ce thème implique d’étudier la région, à la fois comme acteur et comme repère spatial. Avec le cas d’aménagement choisi, existant ou projeté, il s’agit de répondre à plusieurs questions. Le pourquoi permet d’aborder le diagnostic des problèmes et la prospective : l’aménagement répond aussi à des besoins futurs présumés. Le qui et le comment mettent en valeur les acteurs de l’Union européenne à l’échelle locale. Mais aussi leurs outils (notamment le financement). On peut aussi réfléchir à la durée (pour quand ?).

Ressources

 

  • Dominique Rousset avec Thierry Paquot, Rêver la ville, France culture, 2018

Actualité