Les relations de l'empire romain avec les autres mondes

Le chapitre sur les relations de l’empire romain avec les autres mondes marque la fin du programme d’histoire de la classe de sixième. Ce niveau est l’aboutissement du cycle 3. Le projet de formation du cycle 3 ne vise pas une connaissance linéaire et exhaustive de l’histoire. En effet, les moments historiques retenus ont pour objectif de mettre en place des repères historiques communs. Ainsi, les cycles 3 et 4 les enrichissent progressivement. Ils permettent de comprendre que le monde d’aujourd’hui et la société contemporaine sont les héritiers de longs processus. Mais aussi que les femmes et les hommes du passé sont à l’origine de choix et de ruptures.

L'Empire romain dans le monde antique

La première année du cycle 3 aborde la conquête de la Gaule par César. Cependant, le thème explore un autre fondement commun aux civilisations de l’Antiquité, le modèle impérial, au-delà même de l’ensemble méditerranéen. La notion d’empire est au cœur de ce thème. C’est dans le cadre de l’empire romain que le christianisme devient une religion dominante au IVe siècle. Cale ouvre la voie à un autre type d’aspiration à l’unité, l’idée de chrétienté. Ensuite, le thème invite à un voyage le long de la route de la soie et à une incursion dans un autre monde ancien. La Chine s’organise autour d’un État impérial centralisé. La Chine des Han touche ainsi aux limites d’un empire romain qui se veut universel depuis Auguste.

Problématique : l’empire romain fut-il un empire uni et universel ?

Les relations de l'Empire romain

La route de la soie témoigne des contacts entre l’empire romain et d’autres mondes anciens. Un commerce régulier entre Rome et la Chine existe depuis le IIe siècle avant J.-C. C’est l’occasion de découvrir la civilisation de la Chine des Han.

L’inclusion dans le thème 3 des relations de l’empire romain avec la Chine des Han montre que malgré ses dimensions, celui-ci n’était pas une entité autarcique ou cloisonnée. La civilisation han, à l’époque connaît une culture brillante appuyée sur un État puissant. On privilégiera le règne d’un empereur comme Wudi (141-87 av. J.-C.). Quelques rapprochements entre cette dernière et l’Empire romain peuvent être établis. C’est le cas avec les institutions politiques et administratives, l’extension territoriale, le rôle des villes, le culte impérial et autres aspects de la vie religieuse… La formulation du troisième sous-thème invite à une démarche d’histoires connectées pour envisager les contacts entre deux mondes géographiquement éloignés.

Ressources

Actualité