Les métropoles et leurs habitants

Le chapitre sur les métropoles et leurs habitants marque l’entrée dans le du programme de géographie de la classe de sixième. La notion d’habiter est centrale au cycle 3 ; elle permet aux élèves de mieux cerner et s’approprier l’objectif et les méthodes de l’enseignement de géographie. En géographie, habiter ne se réduit pas à résider, avoir son domicile quelque part. En effet, s’intéresser à l’habiter consiste à observer les façons dont les humains organisent et pratiquent leurs espaces de vie. Ainsi, l’étude des « modes d’habiter » fait entrer les élèves, à partir de cas très concrets, dans le raisonnement géographique. Cela passe par la découverte, l’analyse et la compréhension des relations dynamiques que les individus-habitants et les sociétés entretiennent avec les territoires et les lieux qu’ils pratiquent, conçoivent, organisent, représentent. En outre ces approches se font à toutes les échelles.

Habiter une métropole

La métropolisation est une caractéristique majeure de l’évolution géographique du monde contemporain. Ce thème donne les premières bases de connaissances à l’élève, utiles plus tard en classe de 4e.

Ce premier thème introduit la question de la métropole, composante géographique majeure d’un monde en voie d’urbanisation rapide. Depuis 2007 en effet, plus de la moitié de l’humanité habite dans des villes. On y retrouve un grand nombre de métropoles. Ce sont de très grandes villes multimillionnaires dont on présente certaines caractéristiques. Le thème invite ainsi à appréhender les caractéristiques principales des métropoles.par la notion d’habiter. On conduit une réflexion sur la possibilité d’un développement urbain durable. Le traitement du thème privilégie ainsi la grande échelle avec deux études de cas. Elles permettent de conduire l’analyse de manière très concrète, au plus près des habitants.

Problématique : comment habiter et cohabiter durablement dans une métropole ?

Les métropoles et leurs habitants

Le premier sous-thème se fonde sur une étude de deux cas de métropoles choisies. L’une dans un pays développé, pour l’autre dans un pays émergent ou en développement. Il s’agit de caractériser ce qu’est une métropole, en insistant sur ses fonctions économiques, sociales, politiques et culturelles. Mais aussi sur la variété des espaces qui la composent et les flux qui la parcourent. En outre, elles sont marquées par la diversité de leurs habitants. Ainsi, ils sont résidents, migrants pendulaires, touristes, usagers occasionnels. Ils la pratiquent différemment et contribuent à la façonner.

Quels sont les problèmes et les contraintes de la métropole d’aujourd’hui ? Quelles sont les réponses apportées ou envisagées ? Quelles sont les analogies et les différences entre une métropole d’un pays développé et une d’un pays émergent ou en développement ?

Toutes les métropoles du monde présentent des caractéristiques communes. Ainsi peut-on retrouver des éléments urbains propres à la verticalité et à la centralité. Mais aussi à la propension à l’étalement, des modes de vie spécifiques, des phénomènes de ségrégation. Cependant chacune d’entre elles se définit aussi par des spécificités liées à la société qui la produit, à son niveau de développement, à ses héritages, à ses contextes qui expliquent les caractères de l’habiter.

Ressources

Actualité