Humanisme, réforme et conflits religieux

Humanisme réforme et conflits religieux est le sous-thème 2 du thème 3 d’histoire dans le programme d’histoire géographie de classe de cinquième. L’enseignement de l’histoire au cycle 3 permet aux élèves de comprendre que le passé est source de connaissance et objet d’interrogations. Ainsi, ils en perçoivent l’intérêt et l’attrait à partir de traces matérielles et de documents. C’est pourquoi le cycle 4 propose une approche du récit historique. Il permet aux élèves d’enrichir et de préciser leur connaissance du passé au fil d’une progression chronologique et thématique. Ainsi, ils retrouvent les caractéristiques des grandes périodes de l’histoire de l’humanité. Ils comprennent les grandes évolutions comme les tournants et les ruptures d’une histoire à la fois nationale et globale. De ce fait, ils acquièrent des éléments éclairant le monde contemporain. De plus, ils apprennent à situer l’histoire de France dans un contexte plus global.

Transformation de l'Europe et ouverture sur le monde

L’intitulé du thème fournit des indications. Le lien entre « transformations » et « ouverture » de l’Europe initie une vision de l’affirmation du monde moderne. On le retrouve dans les thèmes 1 et 2 de la classe de Quatrième. C’est avec ce thème que l’on entre dans les « temps modernes ». En effet, la rubrique « démarches et contenus d’enseignement du programme » incite d’ailleurs à commencer l’étude au XVe siècle. En outre, on peut faire le choix de l’année 1453, avec la prise de Constantinople par les Turcs. Enfin, elle se termine avec la fin du règne de Louis XIV. D’autre part, les échelles spatiales sont en jeu dans ce thème. Elles sont diverses : l’espace méditerranéen, l’Europe et le monde, le royaume de France, mais le centrage est européen.

Problématique : comment l’Europe est-elle passée du Moyen Âge à l’époque moderne ?

Humanisme, réforme et conflits religieux

L’Europe de la Renaissance connaît de nombreux bouleversements. Ils sont scientifiques, techniques, culturels et religieux. Aussi, ils invitent à réinterroger les relations entre pouvoirs politiques et religion.

Ressources

Actualité