Construire sa RAEP

Construire sa RAEP 2023

Partager cet article

Construire sa RAEP est l’épreuve d’admissibilité aux concours internes. Les consignes données par le ministère sont simples. De ce fait ce dossier de 8 pages maximum que l’on produit semble rapide à faire. Mais il y a loin de la coupe aux lèvres. Car produire un dossier est facile. Mais produire un dossier qui vous emmène à l’oral est plus difficile. En effet cela demande un gros travail de fond et de forme. Vous trouverez ici quelques repères et conseils utiles pour vous aider dans la construction de votre RAEP. Par ailleurs d’autres informations sont disponible sur la page de la RAEP aux concours internes.

L’épreuve d’admissibilité au concours Interne

L’épreuve écrite est une Reconnaissance des Acquis de l’Expérience Professionnelle. La RAEP est là pour valider vos compétences, associées à votre expérience professionnelle. Autrement dit votre expérience peut être validée et faire de vous un enseignant tout aussi compétent que les candidats qui présentent le concours externe. En effet, alors que le concours externe demande maintenant un master 2 (bac + !), le concours interne demande de l’ancienneté dans la fonction publique. Mais attention à penser à vérifier que vous êtes bien éligible à ce concours. Parfois il ne manque que quelques jours pour mettre en avant votre ancienneté !

Les rapports de jury ne sont pas bavards sur les conseils pour construire sa RAEP. Certes on y apprend plein de choses plus ou moins angoissantes. Ainsi on y retrouve les principales erreurs, le comportement des candidats et quelques conseils pour ceux qui tentent les épreuves. Mais on n’y trouve pas de mode d’emploi pour réussir les épreuves en dehors de quelques banalités déconcertantes : s’entrainer, se mettre à niveau… Tout au mieux peut-on lire ce qu’il ne faut pas faire. Parfois on a de bons exemples, mais on ne trouve jamais la réponse à la question : mais comment est-ce que je fais pour y arriver et rentrer dans le moule attendu ?

On ne raconte pas sa vie ni ce que l’on fait avec les élèves. Le parcours professionnel n’est pas un cv. Ainsi on ne dit pas tout ce que l’on a fait depuis que l’on est « tout petit ». Par exemple dire que l’on a toujours voulu être enseignant est peut-être intéressant pour vous, mais n’apporte rien du tout au jury. Dans la même veine, est-il nécessaire de tout raconter depuis la fin des études secondaires ? La réponse est évidemment non. D’autre part, la partie deux de la RAEP demande de raconter une expérience pédagogique. Là encore, on ne dit pas ce que l’on fait avec les élèves et on ne raconte pas comment on construit une séquence d’enseignement. En effet le jury part du principe que vous avez déjà une expérience et donc que vous savez faire tout cela !

Construire les deux parties de sa RAEP

Rédiger son parcours professionnel c’est faire le point sur sa carrière. Celle qui est passée et qui vous a mené jusque maintenant, mais aussi celle à venir. En effet le concours n’est pas une finalité, mais une étape. Aussi, votre parcours professionnel doit faire ressortir ces deux aspects. D’une part montrer de manière logique et convaincante que vous méritez de réussir. D’autre part que la titularisation va vous permettre d’aller encore plus loin. Mais surtout que cela sera profitable à tout le monde, à commencer par les élèves que vous aurez sous votre responsabilité. Par ailleurs, rédiger son parcours veut dire mettre en avant les compétences acquises. Mais cela implique d’abord d’en dresser la liste au regard de celles attendues chez les enseignants ! Enfin, il faut trouver une démarche logique et plaisante de présenter le tout afin que cela tienne sur les deux pages attendues !!

Présenter son projet pédagogique et le bilan porté. Qui dit projet, dit préparation mais dans un but précis. Vous pouvez dire que vous allez organiser une séquence en histoire pour enseigner la guerre froide aux élèves. Mais cela n’a que peu d’intérêt. En effet, le thème fait partie des programmes et cela n’a rien d’exceptionnel ! Autrement dit, il faut trouver une approche particulière, voire singulière, à votre projet d’enseignement. C’est pourquoi le centre d’intérêt peut se trouver dans la démarche pédagogique, dans le profil des élèves, dans les documents utilisés… afin de montrer vos compétences. Par ailleurs, la partie 2 de la RAEP doit comporter une partie réflexive moins évidente à construire qu’il n’y parait.

La RAEP forme un tout supérieur à la somme des deux parties. En effet, la RAEP n’est pas la somme des deux parties : elle va au-delà. C’est pourquoi les deux parties peuvent être travaillées séparément l’une de l’autre. Mais cette approche pertinente dans un premier temps ne suffit pas. En effet vous devez arriver à montrer au jury que vous êtes une personne singulière qui mérite d’être titulaire. Pour cela vous devez mettre en avant la logique de votre parcours et son prolongement à travers le projet pédagogique. Ces deux parties sont donc être rattachées l’une à l’autre dans l’ensemble de la RAEP. Pour cela des paragraphes de liaisons permettent d’associer les deux parties. Cependant, cette démarche ne doit pas être artificielle. Ajouter des mots de liaisons sous la forme de connecteurs logiques ne suffit pas. La logique doit également être présente dans le fond. Enfin, il existe plusieurs constructions possibles de la RAEP selon la logique que l’on veut faire ressortir afin de montrer ses compétences.

Conseils pour construire sa RAEP

Commencer le plus tôt possible dans l’année. Organiser son temps dans la semaine et durant les congés. Planifier son année de préparation. Ou plutôt les 9 mois que représentent ce projet qui va vous faire changer de carrière. Ainsi, la RAEP n’est que la première étape qui vous emmène à la réussite du concours. Les autres temps de préparation sont ceux de l’oral (ou des oraux selon les concours) mais aussi d’une remise à niveau. En effet, le concours interne valide les compétences des candidats ayant déjà une expérience dans l’enseignement. Donc il faut que vous soyez à jour concernant les programmes, les connaissances, leur mise en œuvre etc. Bref que vous soyez un prof avant l’heure et que le concours ne soit pour vous qu’une confirmation de vos compétences et de votre aptitude à être enseignant titulaire !

Etre accompagné pour avoir du recul et des conseils. En effet, le regard des autres peut nous aider dans la construction de notre parcours. Même si les autres ne connaissent pas tout, elles peuvent servir de miroir et de réceptacle à ce que l’on veut dire et écrire. S’entourer d’une équipe qui gagne. En effet préparer un concours c’est entamer une longue route solitaire que l’on suit. Cela est logique car c’est vous qui présentez le concours. Vous êtes tout seul face au jury. En plus c’est vous qui devez produire les épreuves attendues par le jury et donc pour cela vous entrainer et assimiler des connaissances. Donc même si ce chemin est solitaire être entouré permet de déléguer des tâches aux autres. La priorité pour vous est que vous ayez du temps à consacrer à votre préparation. Votre entourage peut alors vous aider, chacun à sa manière. Mais fuyez les mauvaises langues et les personnes toxiques.

Profiter des congés de fin d’année pour construire sa RAEP. En effet, elle comporte le parcours pro, une réflexion sur le projet pédagogique, sa mise en œuvre (théorique puis pratique) et l’approche réflexive. De ces 4 éléments, 3 peuvent être faits avant la rentrée ! Cette manière de faire permet de gagner du temps, de travailler sans stress et d’avoir encore du temps à la rentrée pour ses diverses obligations et occupations.

Certes durant les vacances on n’a pas forcément envie de préparer un concours qui est encore loin. L’année scolaire n’est pas tout à fait terminée et les examens des élèves approchent. Les conseils de classes et les dossiers d’orientation sont encore à remplir. Aussi, se projeter dans un moment de travail pour un projet qui a lieu dans plusieurs mois n’est pas la priorité. Donc on verra cela plus tard. Voilà ce que se disent les candidats potentiels qui se donnent bonne conscience !

[ameliacustomerpanel appointments=1 events=1]

Aide pour la prépa CAPLP (Les liens renvoient directement vers les pages d’aide)

  • M’inscrire
  • Me connecter
  • Contacter quelqu’un
  • Les séances en ligne
  • Accéder aux sujets
  • Les paiements.

Second texte

Projet CAPES

Vous avez le projet de préparer le concours du CAPES  ?

Vous ne savez pas comment vous y prendre ?

connaissances, méthodologies vous font défaut ?

Nous avons des solutions pour vous aider.

Réservez une séance individuelle gratuite pour faire le point sur votre projet et le mener à bien.

your dreams come to life

Lorem ipsum dolor sit amet, cons ectetur adipis cing elit, sekido alor eiusmod oplot tempor alor incididunt labore et dolore magna epoyt aliqua erolp shulp sed adip lrty opti iscing diam donec facilisi nullam vehicula ipsum atdi arcu cursus off vitae congue amet estyt.

About
DESIGNFORM

Lorem ipsum dolor sit amet, conse ctetur adipcing elit off sedllo eiusmod rfty tempore incid dunt ulat labore elret herrty dolore malgna aliqua Uiot enim aled minim sit amet
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipng elit sed dllpora eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua at renean sed alorty off adipiscing diam donec lory dacilisi nullam vehicula ipsum a arcu cursus vitae congue sit amet est placerat in egestas pharetra sit amet aliqua. Amet massa vitae tortor condimentum lacinia quis. Est placerat in egestas alot erat imperdiet sed euismod. maecenas ultricies mi eget mauris. faucibus purus in massa tempor nec feugiat nisl pretium fusce.

Jackson Miller

"

interior designer // owner

Jackson Miller

I believe that every design is personal. The connection we have with clients determines how the projects will look at the end of the design process. We must understand the clients and bond with them, be a part of their dream. Their dream is our dream.

Rene Walker

Designer

Molly Dunn

Designer

James Dixon

Designer

Contact